Moby Dick Auto

Les graines de cannabis de la Moby Dick Auto, issuent du croisement entre une Haze Auto et une White Widow Auto, développent d’incroyables plantes à dominance Sativa, aussi sauvages, résistantes et voraces que ses sœurs qui dépendront de la photopériode, mais dans des dimensions plus facilement gérables.

Mais ne soyez pas trop confiant, car bien que cette Moby Dick ait revêtu son habit autofloraison, l’odeur, la taille et la puissance resteront bien au-dessus de la moyenne des autofloraison normales.

Moby Dick Auto

La Moby Dick Auto a été récompensée par le 2ème prix dans la catégorie « Meilleure autofloraison » lors de la Copa y Festival Latinoamericannabis Chile 2017.

La plante de cannabis Moby Dick Auto est une belle Sativa de taille moyenne. Elle n’arrivera bien évidemment pas à la taille de la Moby Dick féminisée, mais elle sera bien au-dessus de la moyenne des autofloraison.

Fine et avec une distance internodale importante, ses branches auront une forte croissance horizontale, ce qui lui permettra de mieux capter la lumière et de mieux résister à l’humidité.

Sans atteindre évidemment les chiffres de sa sœur féminisée, la Moby Dick Auto est une bonne productrice de têtes de grande taille, à la fois compactes et résineuses. Son rendement sera aussi bien au-dessus de la moyenne des autofloraison, c’est pourquoi il s’agira d’une bonne option si vous cultivez à des fins commerciales.

La Moby Dick Auto renferme un arôme pénétrant de Haze, avec des touches de citron, de cèdre et d’encens.

La Moby Dick Auto possède un effet psychoactif typiquement Sativa d’une grande puissance. Ses taux élevés de THC grimperont directement au cerveau, éveillant et euphorisant tous vos neurones.

Déconseillée aux débutants, cette variété de cannabis sera idéale pour développer votre créativité et pour rester actif. Si ce que vous recherchez est un moment de détente et retrouver le sommeil, oubliez tout de suite car vous vous sentirez plus réveillé que jamais.
Culture

La Moby Dick Auto est une plante de cannabis résistante, vigoureuse et très facile à cultiver, c’est pourquoi nous la recommandons aux cultivateurs inexpérimentés, afin qu’ils puissent s’aguerrir avec peu d’efforts et rapidement.

Sa dominance Sativa fait qu’elle s’adaptera facilement aux climats humides. De plus, s’agissant d’une variété autofloraison, elle sera tout particulièrement indiquée dans les régions dans lesquelles les étés sont assez courts.

Dans le cas où vous souhaiteriez travailler en intérieur, nous vous recommandons d’avoir recours à un système utilisant des lampes HPS de 600W, avec un cycle d’éclairage de 20 heures de lumière pour 4 heures d’obscurité.

Moby Dick Auto

Gardez aussi à l’esprit qu’il s’agit d’une Sativa particulièrement gourmande, raison pour laquelle vous devrez lui offrir un peu plus de fertilisants que pour d’autres autofloraison. Nous vous avertissons à l’avance que, bien que la Moby Dick Auto fonctionne parfaitement en intérieur, son odeur pénétrante impliquera aussi l’utilisation de bons filtres anti-odeurs si vous ne voulez pas que la moitié du quartier sache que vous cultivez du cannabis chez vous. L’autre petit détail à savoir pour la culture en intérieur de la Moby Dick Auto serait à propos de sa taille.

Certes, cette variete dinafem ne sera pas aussi monstrueuse que sa sœur féminisée, mais ça restera toujours une plante de cannabis de grande taille, qui occupera beaucoup d’espace dans votre armoire.

L’environnement idéal pour la Moby Dick Auto de Dinafem serait une culture en guérilla, dans laquelle cette Dinagirl pourrait laisser libre court à son parfum pénétrant, pousser à son aise et profiter au maximum du soleil naturel sans craindre les problèmes d’espaces, ou les voisins curieux.

En ce qui concerne le pot de culture, nous vous recommandons de travailler avec des pots d’au moins 10 litres, mais ce monstre cannabique appréciera plus grand. Si vous pouvez vous le permettre, n’hésitez pas, misez sur un pot de 20 litres, vous hallucinerez en voyant les résultats.

Faites en sorte que le substrat soit correctement aéré en ajoutant 1/3 de coco au mélange, car ainsi vous assurerez une métabolisation idéale de tous les nutriments offerts à votre plante. N’oubliez pas non plus d’arroser dans de petites quantités, tout en augmentant la fréquence. N’engorgez jamais le substrat car vous pourriez noyer les racines.

Les autofloraison poussent à toute allure, et chaque petite erreur peut vous coûter cher puisque la plante n’aura pas le temps de récupérer.